Pin
Send
Share
Send


Le mot latin dilapidāre est venu à notre langage comme gaspiller . Ce verbe fait allusion à gaspiller ou gaspiller des ressources , soit les leurs, soit ceux qu’une personne a la responsabilité de gérer ou d’administrer.

Par exemple: «Si vous continuez comme ça, vous gaspillerez toutes vos économies», “Vous n'avez pas à gaspiller l'eau car c'est une ressource rare”, "Combien de temps allons-nous tolérer que les fonctionnaires se consacrent à dilapider les fonds publics?".

Dilapidar implique des déchets : faire une dépense inutile. Qui se dilapide de l'argent ou un bien qui peut être épuisé, donc, le gaspille. C'est un comportement qui n'est ni logique ni rationnel.

Supposons un homme gagner une somme millionnaire à la loterie. Votre famille et vos amis vous suggèrent d’apprécier le prix, mais aussi de faire des économies et d’investir pour ne pas avoir de problème financier à l’avenir. Le sujet chanceux commence cependant à gaspiller l'argent que vous avez gagné : Achetez des produits dont vous n’avez plus besoin ou plus, utilisez des tickets pour allumer vos cigarettes, payez des boissons à des personnes que vous ne connaissez même pas et approchez-vous pour plus de commodité, etc. Ainsi, dans quelques années, l'homme sera à court d'argent.

Le énergie électrique C'est aussi une ressource qui est parfois délabrée. Chaque région a une capacité de production limitée: une fois cette limite atteinte, le service est interrompu et interrompu en raison de la forte demande. Si une personne laisse toutes les lumières de sa maison allumée, elle utilise le climatiseur à une température inférieure à la température recommandée et n’éteint jamais le téléviseur, même si elle ne la regarde pas, elle gaspille l’électricité.

Comme cela peut arriver avec beaucoup d'autres termes, gaspiller Il a au moins un très similaire, dans ce cas nous nous référons à lapidate, ce qui génère certaines confusions dans le langage de tous les jours, car certaines personnes les utilisent de manière interchangeable même si leurs significations sont très différentes. Nous comprenons par lapidate le fait de "tuer quelqu'un avec des pierres", c'est-à-dire le jeter pierres avec violence, ou à l'action de "jeter des pierres sur une personne".

Dans ce cadre on peut parler du nom lapidation, qui fait précisément référence à une forme de exécution qui était utilisé dans les temps anciens, qui consistait à lancer des pierres violemment contre un détenu jusqu'à ce qu'il se suicidera. Étant donné que les êtres humains sont capables de résister à des coups violents sans perdre conscience, à condition qu'ils soient tués dans certaines parties du corps, cette phrase était particulièrement atroce, car elle entraînait une mort très lente et douloureuse.

Si nous nous demandons pourquoi il est courant que les hispanophones confondent ces deux mots dans la langue informelle, nous examinerons probablement sa composante "pierre tombale", qui provient du latin Lapis Lapidis (qui peut être traduit par "pierre"). Dans l'étymologie du verbe lapidate nous avons trouvé lapidare, qui signifie aussi "tuer à coups de pierre", et attaché au nom Lapis Lapidis le suffixe -ar, tellement utilisé dans notre langue.

Eh bien, dans le verbe gaspiller nous avons aussi le nom Lapis Lapidis, et la raison pour laquelle les deux termes utilisent l’idée de «pierre» pour former leur sens, c’est qu’en pensant à «gaspiller, gaspiller ou gaspiller» de l’argent, on peut imaginer que quelqu'un jette des pierres sans scrupule, gaspille son argent. marchandises sans discernement et inconsciemment.

En conclusion, nous ne devrions pas dire, par exemple, que "Le journaliste a dilapidé le chanteur dans son article pour la qualité de sa présentation au théâtre" mais au sens figuré "la lapidé", se référant au caractère négatif de son la critique , indiquant probablement certains aspects de sa voix et de sa présence sur scène.

Vidéo: Definición de dilapidar (Août 2020).

Pin
Send
Share
Send